Qui êtes-vous ?

Ma photo

Généalogiste Familial Professionnel, Diplôme Universitaire Généalogie et Histoire des familles de Nîmes - mention Bien. Interventions scolaires, recherches, accompagnement et formations. Zone géographique Languedoc-Roussillon.

dimanche 1 juin 2014

A comme Atrocités des Ancètres…lorsque l’Amérique est née !

Michel Grivel fut laboureur puis cordier. 

Né vers 1495 à Sachemont, un quartier de Clefcy dans les Vosges (actuellement Ban sur Meurthe depuis 1995), il meurt le 23 février 1545 à Saint-Dié. 



Ce village de Clefcy se situe dans la vallée de la Petite Meurthe, un affluent de la Meurthe. Entourée de montagnes, cette vallée relie Le Valtin et Xonrupt-Longemer. Près du Valtin se trouve le hameau du Grand Valtin. En aval sont les hameaux de Sachemont, Le Vic, Le Chêne, Sondreville et Les Évaux.



Les habitants de Clefcy sont rattachés au chapitre de Saint-Dié, capitale de la région, mais devront servir les ducs de Lorraine. Depuis le XIIIème siècle la commune est une mairie et a donc une influence régionale importante à l’époque de Michel. Le bourg possède, bien sûr, son cimetière et son église. Aujourd'hui, la commune appartient au canton de Fraize qui est un ban au XIVème siècle, c'est-à-dire que la commune possède une fonction judiciaire.

(On remarquera le clocher en oignon issu des Princes polonais résidents locaux qui ont fait changer les clochers)

Le ban de Fraize est alors contrôlé par les ducs de Lorraine depuis 1343. Situé à 14 km de Saint-Dié, à 19 km de Gérardmer et à 39 km de Colmar, c'est un lieu stratégique. Ce n'est pourtant pas ce village qu'habiterons les Grivel. Ils seront davantage présent dans celui du Valtin. La cité la plus importante, encore aujourd'hui, reste Saint-Dié.

---

Dans cette ville, en 1507, va se dérouler un colloque organisé au Gymnase vosgien qui est une école ecclésiastique. Cette école fut fondée en 1490 par le chanoine Vautrin Lud (1448-1527) issu d'une famille influente et amie des ducs de Lorraine. Vautrin, en 1480, est le chapelain et le secrétaire du duc René II. C'est d'ailleurs ce René qui encouragea la création de cette école humaniste qui deviendra une des plus importantes d'Europe.



Le Gymnase possède sa propre imprimerie et Vautrin Lud saura s'entourer d'érudits tels que Jean Basin ou Mathias Ringmann (1482-1511). Lors du colloque de 1507 était présent Nicolas Lud, neveu de Vautrin, le cartographe Martin Waldseemüller, Mathias Ringmann et Jean Basin. Ils vont décider de publier une série de cartes de la Terre. Leur ouvrage portera le nom de Planisphère de Waldseemüller (ou Universalis Cosmographia). La toute nouvelle Amérique y est représentée.



---

C'est dans cet univers de bouillonnement intellectuel que va vivre Michel et ses fils. 

Seul l'aîné des enfants, Nicolas, restera habiter à Sachemont. Les autres sont natifs de Clefcy et semblent y être restés. 

Pour ne pas entrer dans les listes de nom, je dirais simplement que les autres enfants feront de bons mariages,  notamment Colatte (1515-1570) qui semble avoir épousé un fermier, Blaise Durand. 
Babel (1519-1579) épouse un fermier de Mandray, Jean Finance. 

Bref, c'est plutôt une période favorable aux naissances et qui semble, au regard de l'espérance de vie, relativement paisible.

Nicolas (1513-1583), l'aîné, est laboureur, peut-être fermier. Il aura trois fils dont on ne connaît pas la mère. 
L'aîné, Colin (1535-1629), épouse Zabel, sans doute allemande, et il en a un fils, Claudon Colin. Celui-ci décède en 1628. Laboureur à Sachemont il réside à Clefcy. Il aura deux fils dont l'aîné, Noël (1582-1647), aura lui-même un fils en 1607, Claude Humbert.


Mort par pendaison ?

Michel n’a jusqu’ici rien de bien particulier ni d’extraordinaire pour un ancêtre vosgien.

C’est la fin de sa vie qui va révéler l’horreur cachée de cet homme de la terre.

Avec une de ses filles, il aura trois enfants…..INCESTE !

Voulant taire cette ignominie, il tue ses rejetons systématiquement à chacune de leur naissance….INFANTICIDE !

Le monstre, repentant ou par peur des foudres célestes, baptise lui-même les nouveaux-nés avant de les exécuter….BLASPHÈME !


A Saint-Dié, Michel Grivel fut condamné après un procès public le 13 février 1545 et exécuté dix jours plus tard en place publique par pendaison pour les motifs expliqués ci-dessus.

Je suis à la recherche de l’acte original du procès qui serait conservé à Nancy….

Michel Grivel est mon ancêtre à la 19ème génération, par la branche Lamaze (mon agm) et via Duvoid, Marchal, Desrexel, Mandra, et Grivel.



La souche a rejeté : son petit-fils Georges Durand a été exécuté pour sorcellerie en février 1623 et son arrière petit fils Claudon Mengeon Grivel exécuté pour sorcellerie en décembre 1611…

( https://archive.org/stream/justicecriminell02dumouoft#page/84/mode/2up )


L’histoire macabre de cet aïeul est au coeur de la grande Histoire géographique qui a donné son nom aux Amériques.



(sources Wikipédia - Google maps - Delcampe - Archives départementales des Vosges )




Rendez-vous demain pour parler des Bans :)

3 commentaires:

  1. Bel article documenté, j'espère que vous trouverez l'acte du procès !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Votre article est très intéressant.
    Avez vous pu retrouvé l'acte du procès de Michel Grivel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour André,
      Non, je n'ai pas encore eu l'occasion de me rendre aux AD54, mais je l'aurai un jour ;)

      Supprimer